Turcotte-l’infâme… et l’infamie de la justice

On va rélâcher Guy Turcotte…

Jusqu’au bout, je refusais d’y croire. On va remettre sur les trottoirs un meurtrier sadique qui a prouvé qu’il ne peut pas résister à la pulsion de tuer quand les circonstances  ne sont pas comme il voudrait.   Turcotte est devenu fou le temps de tuer… Puis est redevenu sain d’esprit. Il va donc s’en tirer avec une remontrance.

POURQUOI ?  Riche… et médecin.

On nous dit qu’ Il est redevenu aussi sain d’esprit qu’il l’était avant.   Etes-vous rassuré ? La vraie question, c’est : était-il  vraiment sain d’esprit, AVANT  ?   Est-on sain d’esprit quand on a cette fragilité émotive qui vous fait passer la limite  et tuer vos enfants ?   PERSONNE ne peut prétendre que Turcotte a été guéri de cette fragilité émotive. Il est et restera TOUJOURS une bombe amorcée qu’on vient de déposer parmi nous.

Et ça, c’est la « bonne » hypothèse.  La mauvais – celle à laquelle je crois –  c’est qu’il a tout prémédité depuis le début.

C’est le coup de grâce pour notre société, On SAIT, maintenant. qu’avec du fric et du piston on est au-desus des lois. Je n’aime ceux par qui ce scandale arrive.

Ces avocats qui font bien leur boulot, mais dont le boulot est d’apprivoiser l’injustice. Faisant que la justice ne s’applique plus a ceux qui ont les moyens de les payer, ils font qu’il n’y ait plus de justice pour les autres. Le monde ordinaire ne doit plus de respect à cette justice infâme.

Ces psychiatres, cette sous classe de médecins qui ont la même arrogance que les autres, mais n’ont même pas, eux, les rudiments d’une connaissance  au-dela des pilules que la science met entre leurs mains avec le mode d’emploi. Dans cette sous classe, et parois un peu a côté, distinguons les psychanalystes. De petits plaisantin fabulateurs,  dont aucun n’a jamais guéri personne.  Ce sont eux qui ont fait libérer le docteur Turcotte.  Esprit de clan nauséadond.

Et que dire de ces Commissaires,  tous nommés par favoritisme, et qui finalement viennent décider d’élargir ce meurtrier qu’en d’autres temps on aurait « raccourci » ?   Infamie. Je ne dirai rien de plus, car je ne veux pas inciter à la violence. J’ai dit tout ce qui peut se dire dans les trois articles en liens.

http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/07/08/le-mystere-du-jury-turcotte-1-4-194-304/

http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/07/22/mettre-a-lecart-le-fou-qui-a-tue-ses-enfants/

http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/08/03/les-martiens-et-claude-robinson/

 

Pierre JC Allard

 

4 pensées sur “Turcotte-l’infâme… et l’infamie de la justice

  • avatar
    13 décembre 2012 à 17 05 30 123012
    Permalink

    C’est vraiment horrible et une honte a notre système !

    Répondre
  • avatar
    13 décembre 2012 à 19 07 26 122612
    Permalink

    Ceux « d’en-haut » dans notre société viennent de sauver leur mouton noir de la justice par le poids du fric et d’une connivence entre éliites. Ce faisant, ils se moquent de la population qui ne veut pas que l’on libère Turcotte, ce tueur d’enfants pervers et dangereux.

    Avocats et psy de tous acabits ont fait leur part, mais le dernier geste, l’allumage de la mèche qu’on confie généralement a des simples d’esprit, a été fait par des fonctionnaires de cette Commission d’examen des troubles mentaux, un de ces bidules où sont parqués bien des gens sans compétences, mais pleins d’amis, et à qui on veut verser un salaire pour rien.

    Cette fois, certains de ces individus – généralement inutiles, mais inoffensifs – ont été néfastes: il ont détruit le reste de confiance que gardait le citoyen en nos institutions.

    Seul un examen attentif de leur passé et de leur comportement à venir – incluant les variations inexplicables de leur patrimoine et les inflexions imprevues de leur carrière – permettra de déterminer sans aucun doute qu’ils ne sont pas des corrompus et des incompétents.

    En attendant, voici les coordonnées de la Présidente de cette Commission. Si vous voulez la remercier ou lui donner votre avis…

    Danielle Allard
    Tribunal administratif du Québec
    Section des affaires sociales
    500, Boul. René-Lévesque ouest, 21ème étage
    Montréal (Québec), H2Z 1W7
    Téléphone : (514) 873-7154
    Télécopieur : (514) 873-3586
    Courriel : danielle.allard@taq.gouv.qc.ca

    Je précise que je n’ai aucun lien de parenté avec cette personne. Seul l’humour noir du destin a voulu qu’elle soit mon homonyme.

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    13 décembre 2012 à 20 08 50 125012
    Permalink

    Mais croyez-vous que ces fonctionnaires et ces psychologues ressentiront une responsabilité quelconque si Turcotte récidive?

    Ils seront certainement déclaré « criminellement irresponsables »; ce qui signifie qu’ils ne savent pas ce qu’ils font.

    Répondre
  • avatar
    13 décembre 2012 à 20 08 53 125312
    Permalink

    Le psychiatre Pierre Rochette qui s’était toujours opposé à la libération de Turcotte et avait défendu cette position de façon bien articulée vient de changer d’avis.

    Il estime tout a coup, comme ça, que « Guy Turcotte a beaucoup progressé au cours des derniers mois en s’investissant dans sa psychothérapie…  » Vous avez ici un pro qui s’occupe de manipulateurs pathologiques qui tout a coup semble manipulé comme le dernier des benêts.

    A-il été soudoyé ? A-t-il trouvé une tête de cheval dans son lit ? A-t-on ici des pressions indues d’une « mafia » médicale plus féroce que la mafia dont nous parle la Commission Charbonneau ? Rien ne permet de le croire et je seras surpris qu’on fasse jamais quoi que ce soit pour tenter de le savoir.

    Mais tout ça me semble nauséabond. La libération de Turcotte n’est pas RAISONNABLE. On nous dit:

     » Les trois commissaires ont toutefois statué à l’unanimité que l’accusé représente toujours «un risque important pour la sécurité du public». Il demeure en effet vulnérable au stress et son travail psychologique n’en est qu’à ses débuts. Malgré tout, Guy Turcotte représente un risque acceptable aux yeux des experts. Il n’y a donc pas lieu de le maintenir en détention…  »

    Cela n’est pas une décision raisonnable; c’est une décisions prise par des cinglés ou des irresponsables. À moins qu’elle n’ait été prise par des fonctionnaires corrompus par des promesses ou des menaces.

    Pierre JC Allard

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *