Quand le Québec ferme et fermera sa gueule

Quand on nous parle encore de l’indépendance du Québec, dans un monde qui n’est plus vraiment porteur pour ceux qui font cavaliers seuls, une des premières choses dont on parle, c’est de la personnalité internationale  du Québec, notre image, notre petite voix dans le concert des nations.  Bon. Aujourd’hui est le moment d’en parler.

Nous savons tous que le grand orchestre des nations  jouant à l’ONU vient de reconnaitre la Palestine comme un État.  Grand pas en avant, ou petit coup d’épée dans l’eau, ce serait un autre débat. Ce qu’il faut noter, aujourd’hui, c’est que seule un poignée de micro pays dont la stature n’atteint pas et de loin celle de l’Ile du Prince Edouard se sont joints aux USA et à Israel pour s’y opposer. Avec deux notables exceptions : la Tchéquie ( qui veut un investissent américain juteux en missiles visant la Russie )… et le Canada.

Eh oui …  Nous avons prouvé que nous étions totalement inféodés aux USA, en nous démarquant d’a peu près tout le monde civilisé pour soutenir une politique odieuse  qui répugne  à l’immense majorité des Québécois.

J’entend déjà les commentaires :  Nous sommes colonisés !  Tenus en laisse, forcés de faire la belle  et de nou rouler dans les immondices pour plaire à nos maîtres , dont nous sommes les complices meurtriers en  Afghanisatn, comme nous  avons été aussi en Libye pour massacrer des innocents… !  Ah, si le Québec était souverain…

Taisez vous, vous allez me faire fâcher. Les USA représentent les deux-tiers de notre commerce exérieur et, via divers stratagèmes, possèdent le plus clair du Québec. Nous sommes de fait une colonie américaine, ce que nous avons le ridicule de cacher en disant que nous sommes une colonie « Canadian », ce qui ne fait pas très sérieux.

Ceux qui croient une minute qu’un Québe indépendant aurait noblement résisté aux pression américaines pour soutenir la Palestine contre Israel auraient intérêt a se remémorer l’incident Yves Michaud, quand nos élus d’une seule voix, tous partis confondus, l’ont blâmé pour avoir dit que les Juifs «n’avaient pas eu le monopole de la souffrance » sur notre pauvre terre.   Remercions donc plutôt Monsieur Harper ; il s’est mis a genoux pour nous.  Il nous a évité de le faire nous-mêmes.

Pierre JC Allard

3 pensées sur “Quand le Québec ferme et fermera sa gueule

  • avatar
    30 novembre 2012 à 14 02 25 112511
    Permalink

    (Y) Nous lorgnons en ce moment même la possibilité de nous embourber dans le pétrole issu des sables bitumineux pour desservir l’est des Etats-Unis.

    Nous n’en sommes pas à une connerie près, from coast to coast. On a simplement oublié de nous dire quel drapeau servir? Bref la fierté a un nom: J’ai oublié lequel par contre.

    Répondre
  • avatar
    30 novembre 2012 à 15 03 44 114411
    Permalink

    @ Elyan

    Chaque individu a sa fierté bien à lui, qui est une construction complexe sans laquelle il ne peut pas vraiment vivre. Une fierté collective, au contraire, est le résultat d’un conditionnement qui sert à ceux qui conditionnent et dont ceux qui sont conditionnés payent le prix. À Dieppe, par exemple, hier, aujourd’hui parfois à Kandahar… ou dans les milles circonstances de la vie ou l’on nous traite comme des imbéciles.

    Quand on se dit « fier d’être Québécois » (ou Français, ou Iroquos ou que sais-je … ), on s’attribue ainsi souvent, sans le dire, le mérite de choses qu’on n’a pas faites, en laissant entendre qu’on pourrait les faire… )

    Ca ne peut pas vraiment nuire? Sauf quand on y ajoute le corollaire implicite que d’autres ne le pourraient pas, pare qu’ils ne le sont pas…. ce qui frôle le racisme. J’hésite à lancer cette injure gratuite au 999/1000 habitants de cette planète qui ne sont PAS des Québécois.

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      1 décembre 2012 à 6 06 21 122112
      Permalink

      « J’hésite à lancer cette injure gratuite au 999/1000 habitants de cette planète qui ne sont PAS des Québécois. »

      Sauf que:

      « Ce qu’il faut noter, aujourd’hui, c’est que seule un poignée de micro pays dont la stature n’atteint pas et de loin celle de l’Ile du Prince Edouard se sont joints aux USA et à Israel pour s’y opposer. Avec deux notables exceptions : la Tchéquie ( qui veut un investissent américain juteux en missiles visant la Russie )… et le Canada. »

      Donc la majorité des habitants de la planète 999/1000 « ne peuvent » pas faire comme les Québécois qui se joignent au USA et Israël. 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *